Kiro... Tristesse !

Publié le par Jean Philippe Demont-Pierot

Kiro... Tristesse !

L'idée était séduisante. Créer une maison d'édition pouvant accueillir les auteurs que les autres maisons d'édition refusaient. Je l'ai appelé Editions Kirographaires, parce que "pris dans la masse" des "sans-grades" de l'écriture dirai-je !

Cette aventure a duré plus de deux années avec le bilan de plus de quatre cents livres édités et le recrutement de "jeunes", en contrats salariés, qui connurent pour certains leur premier emploi après des années de chômage. Pour soutenir un tel rythme, il fallut que je trouve un peu d'argent et les économies familiales (aujourd'hui perdues) y furent consacrées. Mais bon, on ne résiste pas à des montagnes d'impayés de la part des clients (les librairies eu égard leurs propres difficultés) parce que nous avions fait le choix de s'auto-distribuer.

En février 2013, plus d'argent dans les caisses et donc l'obligation d'un dépôt de bilan. Il est clair que ceux qui crûrent à ce projet vécurent mal cette situation, en particulier les auteurs devant retrouver un éditeur, des clients n'ayant pu avoir leur commande honorée, des prestataires avec une ardoise et les salariés direction pôle-emploi.

Dans ce genre de cas, c'est le patron, moi en l'occurrence,qui prend l'ire de tous en pleine face, avec les fantasmes et outrances habituels. Bon, c'est normal. Que dire d'autre, que j'ai fait au mieux pour soutenir ce projet, que dans la vie il y a des choses plus graves qu'une faillite et qu'il faut continuer à vivre. Dans mon cas, cela s'appelle écrire.

Publié dans Ecrire

Commenter cet article